Il est de l’intérêt d’Israël que la Palestine soit reconnue

Publié le par desirsdavenirparis5

 


[« Souhaitons que la décision de Netanyahu de se rendre en personne à l’Assemblée générale des Nations unies (…) soit le signe de sa volonté d’ouvrir des négociations intensives. Une vision optimiste pourrait nous conduire à espérer que leur objet soit de soumettre à l’Assemblée générale une requête conjointe israélo-palestinienne de reconnaissance de l’État palestinien », écrivait Frances Raday ce jeudi, à la veille du dépôt par Mahmoud Abbas de la requête palestinienne.
 
Si nulle requête conjointe n’a été jusqu’ici présentée, Benyamin Netanyahu a en effet proposé une reprise des négociations, dont nous voulons croire qu’elle est sincère, sérieuse et débouchera rapidement sur la fondation d’un État palestinien au côté de l’
État d’Israël.]

 
Le gouvernement israélien nous a entraînés au fond de l’absurde, usant de toute sa force de persuasion diplomatique pour prévenir la reconnaissance d’un État palestinien, alors qu’il en va de l’intérêt stratégique d’Israël que la Palestine soit reconnue en tant qu’État.
 
C’est une “marche folle” [1] qui nous a conduits là : la politique d’implantations de ce gouvernement et de ceux qui l’ont précédé, ainsi que l’incapacité de Benyamin Netanyahu à entreprendre des négociations sincères avec la direction palestinienne modérée de Ma’hmoud Abbas et Salam Fayyad, à faire des concessions (comme il était prévisible) ou à geler la construction dans les zones occupées.
 
La reconnaissance d’un État palestinien est aussi importante pour Israël que pour les Palestiniens. Pour qu’Israël continue à fonctionner en État juif et démocratique, il lui faut promouvoir un droit symétrique à l’autodétermination pour les Palestiniens..........
 
 

http://www.lapaixmaintenant.org/Il-est-de-l-interet-d-Israel-que

 

Yedioth Ah’aronoth, le 22 septembre 2011
Par Frances Raday *
Traduction : Tal pour La Paix Maintenant

 
 
  .

 

Publié dans Proche-Orient

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article