Hé ! le jeune ! Voilà comment les partis te draguent sur le Web

Publié le par desirsdavenirparis5

Humour, subversion, participatif, identification : pour appâter les jeunes, les partis politiques adoptent différentes stratégies sur le Net.

 

Un jeune qui ne s'intéresse pas à la politique a autant de chances de tomber sur le site web de l'UMP que de voir Eric Zemmour faire la claque à un congrès du Parti communiste. Alors que les jeunes sont massivement présents sur les réseaux sociaux, tant bien que mal, les partis tentent de s'adapter. Pour capter l'attention du « jeune », ils misent sur quatre leviers.

 La bataille du LOL

« Les gens ne viennent plus sur Internet pour lire des articles, on cherche à s'adapter », explique Emile Josselin, responsable des contenus web au PS.

Outre la mise en place de projets interactifs, le parti a lancé Bonjour la droite, un site parodiant allégrement les turpitudes des hommes et femmes politiques appartenant à la majorité. Lors des élections cantonales, le site avait notamment fait parler de lui en épinglant une candidate UMP qui s'était laissée aller à des blagues racistes sur son profil Facebook.

Dans cette guerre du LOL (abréviation de « laughing out loud » symbolisant le rire), l'UMP n'est pas en reste et a lancé un Observatoire des mensonges de la gauche cherchant à traquer les contre-vérités du Parti socialiste. Benjamin Lancar, président des Jeunes Populaires, explique :

« Cette opération a bien marché et elle permet d'associer l'idée de mensonge à la gauche dans l'esprit des gens. »

 

Plan  

 Choc et effroi////////Les vertus du participatif ////// Identification et libération de la parole////////Fdesouche, un « monopole sur les questions d'intégration »


Par David Doucet | Rue89 | 23/04/2011 | 20H15

www.rue89.com/2011/04/23/he-le-jeune-voila-comment-les-partis-te-draguent-sur-le-web-201027

Commenter cet article