Fracturation des sols, Fracturation des droits

Publié le par desirsdavenirparis5


Le récent rassemblement à Nant (Aveyron) des opposants à l'exploration et l'exploitation des gaz de schistes a bien délimité la place de chacune des parties prenantes au débat: la démocratie militante et la froideur de la gouvernance technocrate. En apparence, les militants ont gagné: le gouvernement a annoncé qu'il  acceptera qu'une loi annule les permis d'exploitation dans les prochains jours, mais comme le dit le premier ministre et son gouvernement : «Le gouvernement soutiendra les amendements visant à abroger des permis d'exploitation des gaz de schiste en France mais ne fermera pas la porte à la recherche scientifique dans ce secteur», Le Premier ministre a ordonné une mission de recherche scientifique pour étudier les possibilités d'exploiter de tels gaz sans nuire à l'environnement.

Ainsi donc, la lutte n'est que remise, les pouvoirs publics espérant un essoufflement de la mobilisation...

 

18 Avril 2011 Par gilles sainati

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article