Expulser les « trop riches » des HLM, une fausse bonne idée ?

Publié le par desirsdavenirparis5

 

Les locataires de HLM dépassant un certain plafond devront bientôt chercher un nouveau toit. Dix mille ménages, dont les revenus excèdent largement les quotas autorisés, sont concernés par la mesure qui devrait s'appliquer le 1er janvier 2015.

Thierry Repentin, président de l'Union sociale pour l'habitat (USH), déclarait dans Le Figaro :

 »La loi Boutin de 2009 prévoit qu'on ne renouvellera pas le bail de ceux qui ont des revenus deux fois supérieurs au plafond de ressources. Et nous l'appliquerons. »

Un plafond de ressources réévalué chaque année, et fixé en 2011 à 4 990 euros pour un ménage de quatre personnes à Paris, et à 3 450 euros en province.

En HLM, avec plus de 11 200 euros par mois

Pour l'USH, sur 4,4 millions de logements HLM occupés en France, 10 000 foyers seront concernés par cette disposition. Seront exemptés les personnes de plus de 65 ans et les handicapés. Thierry Bert, délégué général de l'USH, fait le calcul et accuse le coup :

« Au total, seuls 0,3% des habitats seront libérés en 2015. Ce n'est pas en délogeant ces familles que l'ont résoudra le problème du droit au logement opposable. »

Une proportion en effet dérisoire, au regard d'une enquête de l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion social (Onpes) qui indiquait qu'en 2007, 53 000 foyers vivant en HLM percevaient plus de 11 200 euros par mois.

Toujour selon cette étude, 378 000 familles, dont 207 000 en Ile-de-France, étaient hébergées, fin 2007, en logement social alors qu'elles vivent avec au moins 5 300 euros par mois avec un enfant et 6 400 euros avec deux enfants. Ces habitations sont pourtant en théorie réservées aux ménages les plus modestes.

PLAN

Un supplément de loyer de solidarité

Vers une logique de redistribution ?


Par Julien Badaud | Etudiant | 08/09/2011 | 12H49

eco.rue89.com/2011/09/08/expulser-les-trop-riches-des-hlm-une-fausse-bonne-idee-220937

Publié dans Logement

Commenter cet article