Europe : ces luttes contre l'austérité dont on ne parle pas

Publié le par desirsdavenirparis5

 

 

L’exaspération populaire touche de plus en plus de pays de l’Union européenne, qu’elle s’exprime dans la rue ou dans les urnes. Pierre Lévy souligne qu’elle se nourrit du consensus au sein des « élites mondialisées », véritable caste « hors sol » pour qui la priorité est de se débarrasser du cadre des états-nations.·        

6 mai. Les fonctionnaires portugais, aux premières loges des mesures d’austérité européennes, débrayent massivement. 6 mai toujours : l’Italie connaît une grève générale accompagnée d’impressionnantes manifestations. 11 mai : les Grecs descendent à leur tour dans la rue à l’occasion d’une nouvelle journée de lutte contre les plans dévastateurs imposés par l’UE (et le FMI). Pour les grands médias français, il s’agit de non-événements : au mieux une phrase ici, une brève là, s’en font l’écho. Seule la mobilisation des jeunes Espagnols a fugacement réussi à crever l’écran, tant la forme d’action a pris de court les forces établies, à commencer par les syndicats. Sans doute ces derniers étaient-ils trop occupés à négocier le recul de l’âge de la retraite pour assurer une « paix sociale » visant à complaire aux « marchés ».

Cette discrétion est impressionnante. Craint-on une prise de conscience croissante des citoyens quant à la responsabilité de Bruxelles ? Si de tels mouvements avaient touché la Biélorussie, secoué le Venezuela, ou paralysé l’Iran, on imagine sans peine les reporters envoyés en mission pour louer en direct la colère populaire et annoncer la fin de régimes « autistes ».

Mais le silence médiatique n’empêche pas l’exaspération de monter..........

Pierre Lévy du Nouveau BRN - Blogueur associé | Mercredi 1 Juin 2011 à 05:01 | Lu 

 

www.marianne2.fr/Europe-ces-luttes-contre-l-austerite-dont-on-ne-parle-pas_a206826.html

Publié dans Capitalisme-crise- G20

Commenter cet article