Et si Hollande n'était pas au second tour ?

Publié le par desirsdavenirparis5

  Nous y sommes et l'heure de vérité approche.

Celle du vote qui devrait ; comme souvent depuis des années, infliger une cinglante humiliation aux sondeurs ( Balladur, Jospin, Eva joly ) et pourrait consacrer un second tour en forme de coup de tonnerre  - Ségolène Royal-Martine Aubry, la première ayant menée une campagne tambour battant, à la fois visible et souterraine, précise dans ses solutions, claire, combative et mature , la seconde finissant mieux qu'elle n'a commencé.

François Hollande, lui, s'est concentré sur les médias et les élus. Pas de campagne " des petits pieds", ces militants qui montent les marches, sonnent aux portes, dialoguent, expliquent, jour et nuit pour leur leader. Il a fait une campagne de congrès, en oubliant trop vite que ce ne sont pas 120.000 militants qui votent mais 1 million de citoyens au minimum.
Il a par ailleurs concentré sa stratégie politique sur l'aile droite de la gauche, les bobos, les CSP + , le centre , qui lui accordent leur faveur mais ne sont pas certains d'aller voter.
Il a enfin misé en grande partie sur la France rurale, qui, en raison de l'éloignement des bureaux de vote et la peur de l'identification à gauche dans les villages ou l'on goute peu ce genre d'outing . Nouvelle erreur de stratégie électorale , dans un scrutin qui devrait consacrer le vote urbain, péri urbain et populaire.........
 
 

www.lepost.fr/article/2011/10/03/2604243_et-si-hollande-n-etait-pas-au-second-tour.html

Commenter cet article