Et qu'a fait le PS de la révolte populaire ?

Publié le par desirsdavenirparis5


 De  la révolte populaire au  discrédit politique de la gauche.  

Injuste et inefficace, la  réforme « sarkozienne » des retraites reste bien présente dans tous les esprits.

Un  mouvement populaire formidable qui a rassemblé plus de 3 millions de personnes dans tout le pays l’a combattue au cours de multiples manifestations.

Le soutien de l’opinion publique ne s’est jamais démenti, avec en permanence plus de 70 % d’avis favorables. 

Et où en est-on aujourd’hui ?

Bien sûr, cette réforme inique est passée et nous le regrettons amèrement.

Mais une autre conséquence encore plus amère est à retenir :

Le discrédit politique de la gauche.

Quel paradoxe vu l’ampleur de la contestation !

Mais ne soyons pas surpris.

 

Comme le dit très justement Ségolène Royal, pour convaincre il faut écouter les gens puis défendre avec force et constance une position claire.

 

Or la gauche n’a su avoir ni force ni position claire.

Les déclarations politiques des uns et des autres dans lesquelles se sont mélangées hésitations et contradictions du parti socialiste et de la gauche, ont donné à la population française une impression désastreuse.

Les questions que se posent les français à l’égard de la gauche sur l’évolution nécessaire et bien comprise du système de retraite par répartition sont les suivantes :

La gauche aurait-elle fait différemment ? Que fera-t-elle si elle revient au pouvoir en 2012 ? Que propose-t-elle sur l’âge du départ à la retraite, sur le nombre d’années à cotiser, sur le financement par les revenus du capital…?

Et sur un autre registre, les critiques sont :

« La gauche ne reviendra pas sur cette réforme », « elle ne fera pas de referendum ». 

Ces doutes ont contribué et continuent de contribuer au discrédit « d’une gauche politique »

voulant accéder à la responsabilité de diriger le pays.

Cette absence de clarté, d’unité et disons-le de programme politique, sur un sujet d’une telle importance sur le plan humain, social et sociologique est consternante.

Il est urgent de se reprendre, d’écouter les populations et de leur proposer des solutions justes et efficaces. Elles existent !

 

N’en doutons pas, Ségolène Royal saura le faire au cours de la campagne qu’elle a engagée pour devenir Présidente de la République Française en 2012.

 

Patrick Ardoin

/www.segoleneroyal-meag.com/article-et-qu-a-fait-le-ps-de-la-revolte-populaire-62787091.html

Publié dans Ségolène Royal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article