Education : le point sur les annonces de Luc Chatel

Publié le par desirsdavenirparis5

Il ne se passe pas une semaine sans une annonce ou une promesse du ministre de l'Education. Comment s'y retrouver ? Faire la part entre ce qui marche et ce qui patine ? Par Caroline Brizard et Véronique Radier

  •  

Reconnaissons-lui ce mérite : le ministre de l'Education Luc Chatel a tenu bon. Succédant à Xavier Darcos, qui avait craqué face aux blocus des lycéens, l'affable transfuge de L'Oréal a maintenu la paix scolaire malgré les dizaines de milliers de postes supprimés. Il s'agissait de " faire mieux avec moins". Mission d'autant plus acrobatique que Nicolas Sarkozy avait, dès son entrée en fonction, promis monts et merveilles aux parents et déclaré sa flamme aux enseignants. Autant d'engagements repris par le ministre, et déclinés en un feu d'artifice d'annonces. L'échec scolaire, le redoublement, la violence à l'école... éradiqués. Les profs, plus respectés, les jeunes Français, enfin bilingues, les parents, désormais libres d'inscrire leur enfant où ils le veulent. Le ministère même, recruteur ! Il consacre 1,35 million d'euros de campagne de com pour le faire savoir... Alors Luc Chatel, magicien ou enfumeur ? Le Nouvel Observateur dresse le bilan en huit points.

 

1. Tous les profs remplacés ?

2. Un bilan de compétences pour collégien

3. Bilinguisme, so what?

4. La fausse disparition de la carte scolaire

5. La proximité contre la violence à l'école 

7. La réforme du lycée Un tuteur pour chaque élève ? 

8. Mieux former et mieux payer les professeurs ?

 

Publié le 08-06-11 à 13:04    Modifié à 13:13     

tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110608.OBS4735/education-le-point-sur-les-annonces-de-luc-chatel.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article