Éducation : blocages locaux, enjeux nationaux

Publié le par desirsdavenirparis5

 

mercredi 6 avril 2011, par Erwan Manac’h


Opposée à la suppression de 16 000 postes à la rentrée de septembre, la communauté éducative va tenter de mobiliser dans chaque académie ces prochains jours. Une action difficile à fédérer à l’échelle nationale.

Trois cents personnes à Besançon lundi, 400 à Quimper, un rassemblement organisé hier à Bordeaux, un autre vendredi à Tulle... Des actions sporadiques contre les suppressions de postes dans l’éducation ont lieu dans toute la France depuis plusieurs semaines. Depuis dix jours, celles-ci gagnent en intensité.

En Seine-Saint-Denis, les parents d’une école d’Épinay-sur-Seine ont occupé le bureau du directeur pendant deux mois ; quatre autres villes étaient mobilisées le 31 mars dans ce département où la question éducative est une préoccupation majeure.

Dans chaque académie, les deux instances décisionnelles, les Comités techniques paritaires (CTPD) et les Conseils départementaux de l’éducation nationale (CDEN), doivent se réunir ces jours-ci pour appliquer, entre autres, les suppressions de postes pour la prochaine rentrée. Ces réunions décisives ont été décalées au lendemain des élections cantonales, officiellement pour respecter le droit de réserve des élus locaux qui siègent au CDEN.

Il s’agissait surtout de repousser des discussions gênantes pour la droite : « Il y a des enjeux locaux très forts avec ces suppressions de postes, il y a donc eu une manœuvre politique pour décaler les discussions après les cantonales », explique Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp, syndicat des enseignants du primaire. Ces rendez-vous, qui se tiendront dans les deux prochaines semaines, engendrent des mobilisations importantes sur le terrain.......

Les syndicats à la peine

 

 Lire notre article Opération écoles occupées, (Politis n°1145 du 24 mars 2011)

Ailleurs sur le web

 Voir la carte participative des écoles mortes de Rue89.

www.politis.fr/Education-blocages-locaux-enjeux,13665.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article