Ecoutes: la police britannique élargit l'enquête à d'autres médias

Publié le par desirsdavenirparis5

L’enquête s’était jusqu’à présent concentrée sur le News of The World, un tabloïd du groupe de Rupert Murdoch. Mais un rapport sur l’utilisation de détectives privés par la presse pourrait mettre en cause d'autres titres.

Avec le départ de Rupert Murdoch et le début des vacances parlementaires, David Cameron pouvait espérer jeudi un répit dans le scandale des écoutes, mais de nouvelles questions ont surgi sur les liens du Premier ministre avec le magnat. Et le soupçon s’est étendu à d’autres médias.

Il est apparu que la police avait entre les mains un rapport du Bureau du commissaire de l’information, une autorité de contrôle, sur l’utilisation de détectives privés par la presse. Ce rapport, datant de 2006, souligne que «300 journalistes appartenant à 31 publications différentes ont sollicité à 4.000 occasions des détectives privés pour leur demander des informations confidentielles, pour la plupart obtenues illégalement», d’après la BBC.

Un porte-parole du Bureau du commissaire a confirmé que les documents «avaient été remis à la police il y a trois mois à sa demande». Scotland Yard s’est refusé à tout commentaire.

Le Daily Mail, le Sunday People et le Daily Mirror seraient les trois tabloïds ayant eu le plus recours aux détectives, selon la BBC. Aucun des trois n’avait réagi mercredi en début d’après-midi.

L’enquête s’était jusqu’à présent concentrée sur le News of The World (NotW), un tabloïd du groupe de Murdoch News Corp., soupçonné d’avoir pratiqué 4.000 écoutes dans les années 2000.

PLAN

Un rôle de Cameron dans le dossier BSkyB?

Nick Clegg prend ses distance avec l'affaire



(Source AFP)

/www.liberation.fr/medias/01012350286-ecoutes-la-police-britannique-elargit-l-enquete-a-d-autres-medias

Publié dans Medias

Commenter cet article