De futurs magistrats découvrent la réalité du milieu carcéral

Publié le par desirsdavenirparis5


Les élèves de la promotion 2010 de l’École nationale de la magistrature (ENM) viennent d’effectuer leur stage obligatoire en prison


«Ce stage va me marquer à vie. » Pendant deux semaines, Charlotte, 36 ans, a vécu dans la peau d’un surveillant de prison à la maison centrale de Clairvaux dans l’Aube. Cette future magistrate a endossé la tenue des surveillants et partagé leur quotidien avec des condamnés à de longues peines.

Sans révéler son véritable statut, elle a participé aux rondes, découvert le quartier disciplinaire, les parloirs, la surpopulation carcérale et a été confrontée aux agressions verbales. Elle a dormi une nuit dans l’établissement. « J’ai pris conscience de ce qu’était la prison, et notamment de ce que représente la privation de liberté », confie, émue, celle qui était jusqu’alors greffière en chef.

Mis en place il y a une trentaine d’années, ce stage de première année – logé entre celui d’avocat et celui en juridiction, qui marque les véritables débuts dans le métier – a été conçu pour ouvrir les futurs magistrats à la « réalité des autres ». En réalité, cette découverte du milieu carcéral constitue souvent « un électrochoc », observe Laurent Zuchowicz, sous-directeur des stages à l’ENM. Charlotte a ainsi pu mesurer le décalage entre certaines idées reçues et la réalité.......


 

 

Nicolas CÉSAR, à Bordeaux

/www.la-croix.com/De-futurs-magistrats-decouvrent-la-realite-du-milieu-carcera/article/2456215/4076

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article