«Corruption»: Royal enfonce le clou

Publié le par desirsdavenirparis5

 

Interrogée ce matin sur RMC, Ségolène Royal a confirmé les propos qu’elle avait tenus mardi soir sur TF1, lorsqu’elle avait dénoncé un «système Sarkozy corrompu». «Tous les jours, il y a un scandale ministériel», martèle-t-elle aujourd’hui. «On assiste à un dévoiement complet du comportement du gouvernement. La politique, c’est servir et non pas se servir».
La présidente de Poitou-Charentes a pointé du doigt à plusieurs reprises la «connivence insupportable» qui s’est installée selon elle entre le pouvoir et les forces économiques et financières. «Lors de sa campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy a reçu 7 millions d’euros de donateurs privés. (…) Il a ensuite mis en lace le bouclier fiscal pour les remercier. Tant qu’il n’y touchera pas, il y aura cette suspicion» de connivence, estime-t-elle.
Selon l’ex-candidate à la présidentielle, les cadres de la majorité l’ont violemment attaquée suite à sa sortie sur TF1 car «ils n’ont pas la conscience tranquille». «La droite réagit comme elle peut. Ils sont très gênés. Ca se voit dans la violence de leur réaction. J’ai frappé là ou ca fait mal».
Elle a répondu en particulier aux allusions de François Fillon, qui se demandait hier à l’Assemblée nationale «si M. Pierre Bergé finance les campagnes de Mme Royal ou qui finance les campagnes du Parti socialiste». La réplique de Royal est cinglante: «Tous ceux qui affirmeront que Pierre Bergé finance mes campagnes seront poursuivis en diffamation. Pierre Bergé n’a jamais financé mes campagnes. Je n’ai pas reçu un euro ni pendant la campagne présidentielle ni pendant une campagne locale. Pierre Bergé met un local à disposition de Désirs d’Avenir, et c’est tout».

Publié dans Morale-Moeurs-Loi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article