COMMUNIQUÉ DE PRESSE de DOMINIQUE BERTINOTTI

Publié le par desirsdavenirparis5



Maire du 4ème arrondissement
Des leçons à tirer des votes d’hier soir à Paris sur le texte de la convention « Egalité réelle » et sur la liste des sénatoriales.
Jeudi 2 décembre, moins de 20% des adhérents socialistes parisiens se sont déplacés pour aller voter. Cette faiblesse de la participation, conforme à celle des conventions précédentes, témoigne du chemin important à parcourir pour mobiliser les forces citoyennes sur un projet crédible répondant aux véritables attentes de nos concitoyens. Nous ne pouvons pas nous en satisfaire.
Quant à la liste des candidatures aux sénatoriales à Paris, force est de constater qu’elle n’a pas reçu le soutien massif attendu par les cadres du Parti Socialiste parisien. Un tiers des militants n’a pas voté favorablement pour cette liste. Ce résultat convenu ne fait que traduire des pratiques archaïques surannées : absence de profession de foi des candidats et de véritables débats, parachutage, marginalisation arbitraire des militants ségolénistes (à Paris, 43% des suffrages se sont portés sur Ségolène Royal lors de l’élection de la Première Secrétaire). Nos
appels à l’unité et au respect de toutes les sensibilités ont été balayés par des considérations d’appareil. Nous le déplorons.
Où sont passés les acquis de la Convention de la rénovation ? La fédération de Paris les a manifestement oubliés donnant le visage d’un Parti qui se replie à nouveau sur lui-même.
C’est pourquoi il nous faut retrouver cet élan, ce souffle, qui ont permis en 2006 et 2007, autour de Ségolène Royal, d’ouvrir nos portes et nos fenêtres, d’accueillir massivement au Parti Socialiste des femmes et des hommes attachés à faire gagner la gauche.
La crise qui sévit à l’heure actuelle et qui touche nombre de nos concitoyens nous impose de leur apporter des réponses à la hauteur de leurs souffrances et de leurs espérances. Ce n’est pas en se refermant sur des structures d’appareil que nous les convaincrons.
Fidèle au sens de la candidature de Ségolène Royal aujourd’hui – « écouter les Français pour agir juste et les convaincre » – , j’en appelle à la mobilisation pour l’exigence de primaires
ouvertes seules susceptibles de créer une dynamique, gage d’une victoire de la gauche en 2012.
3 décembre 2010

Publié dans DA-PS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article