Chômage : Frédéric Lefebvre a tort d'accuser les bébés

Publié le par desirsdavenirparis5

 

Lier le taux de chômage élevé à la forte natalité comme le fait le secrétaire d'Etat au Commerce est un peu rapide. Explications.

Selon Frédéric Lefebvre, faire des enfants, c'est évidemment bien, c'est même « une chance pour notre pays » mais voilà, il faut dire la vérité vraie aux Français, faire des enfants, c'est également rendre « plus difficile pour la France » la baisse du chômage. L'explication du secrétaire d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services, des Professions libérales et de la Consommation est venue en deux temps :

La première sur BFM vendredi 26 août :

« Parce qu'on a un taux de natalité beaucoup plus important que beaucoup d'autres pays, parce qu'on a beaucoup de Françaises et de Français qui entrent sur le marché du travail alors que l'Allemagne, par exemple, qui a un taux de natalité qui s'est effondré, a beaucoup moins d'Allemandes et d'Allemands qui entrent sur le marché du travail ».  

 

La seconde, ce mercredi :

« Quand vous avez comme cette année entre 140 et 150 000 rentrants nouveaux sur les marchés du travail, […] pour faire baisser le chômage il faut créer plus que ces 150 000, car vous ne le ferez baisser qu'au-delà de ces 150 000. »

140 000, 150 000… tous ces chiffres dégainés pour faire taire ses détracteurs (Manuel Valls, Christine Boutin, Roselyne Bachelot notamment), Frédéric Lefebvre dit les tenir de propos d'Eric Heyer, directeur-adjoint de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) qui estime qu'il est plus difficile de faire baisser le chômage en France qu'en Allemagne où la population active baisse.

Contacté par Rue89, l'économiste fait observer que si ce que Frédéric Lefebvre affirme n'est pas « faux » mais très « parcellaire » et que s'il y a un lien « entre population active et chômage, la natalité n'est pas la cause du chômage ». Effectivement, l'Allemagne ayant un taux de natalité très bas et un nombre d'actifs aussi bas, « quand vous créez zéro emploi, le chômage baisse quand même ». C'est une baisse mécanique..............

PLAN 

Oui, plus la natalité est forte, plus il faut créer d'emplois

 

140 000 quoi ?

 

La réforme des retraites compte aussi

 

Faut-il arrêter de faire des bébés ?

 

www.rue89.com/controle-technique/2011/08/31/chomage-frederic-lefebvre-a-tort-daccuser-les-bebes-219994

Publié dans Enfants-Jeunes-Vieux-

Commenter cet article