Ceci n'est pas une pipe, c'est un viol

Publié le par desirsdavenirparis5

 

Le viol sans violence physique est un cas de figure très courant qui ne signifie en aucun cas que la victime était consentante.

 

 

Dominique Strauss-Kahn, mis en liberté surveillée sous caution le jeudi 19 mai, a déménagé dans la nuit de mercredi à jeudi. Il est notamment accusé de viol par fellation. Un rapide tour sur les forums Internet, dans les commentaires de certains articles consacrés à «l’affaire DSK» — et dans les discussions — permet de se rendre à l’évidence: certaines personnes, hommes et femmes confondus, ont du mal à concevoir comment un homme peut forcer quelqu’un à lui faire une fellation sans le menacer d’une arme. D’où vient cette difficulté à entendre et à accepter la possibilité d’un viol sans violence, et de surcroît le viol par fellation?

D’abord les chiffres: en 2005, le ministère de l'Intérieur a répertorié 4.412 affaires de viol commis sur des personnes majeures en France, soit une agression toutes les deux heures. Un chiffre qui ne prend en compte que les viols qui ont connu une suite judiciaire. Or selon le collectif Contre le viol, seulement 10% des victimes portent plainte et 2% des violeurs sont condamnés.

Selon l’association Osez le féminisme, il y aurait plutôt 75.000 viols par an en France.  .......

Grégoire Fleurot

www.slate.fr/story/38721/dsk-fellation-femme-victime

Publié dans Femmes

Commenter cet article