Au Maroc, Sarkozy lance un TGV opaque qui passe mal

Publié le par desirsdavenirparis5

Le Maroc a-t-il besoin d'un TGV ? Les Marocains sont partagés alors que Nicolas Sarkozy effectue, ce jeudi, une visite à grande vitesse au royaume chérifien, pour lancer les travaux du TGV Tanger-Casablanca via Rabat, un contrat remporté dans des conditions tout sauf transparentes par les entreprises françaises.

Il y a d'un côté la version officielle :

  • qui se félicite de ce débarquement de modernité technologique sur le sol marocain ;

  • qui applaudit à cet investissement massif en infrastructure qui créera des emplois ;

  • qui dispose d'une réponse toute prête aux détracteurs du projet, quasiment accusés de racisme à vouloir priver les Marocains des bienfaits d'un TGV qui a changé la géographie européenne et de quelques autres pays comme la Corée du Sud ou la Chine.

Le TGV à défaut du Rafale

Mais il y a la face cachée : un contrat attribué à la France en 2007, sur forcing de Nicolas Sarkozy, afin de compenser la perte de la vente d'avions Rafale (groupe Dassault) au profit du F-16 américain, comme l'expliquait le Figaro (groupe Dassault, il est vrai…) de l'époque, le 3 octobre 2007 ........

PLAN

Trois au lieu de deux milliards d'euros 

« M. Sarkozy, épargnez-nous votre cynisme »

Un Président « canard boiteux »

 

Par Pierre Haski | Rue89 | 29/09/2011 | 09H52

www.rue89.com/2011/09/29/au-maroc-sarkozy-lance-un-tgv-opaque-qui-fait-debat-224195

Publié dans Sarkozy & scandales

Commenter cet article