Anniversaires infâmes

Publié le par desirsdavenirparis5

 

    Bombardements, gaz moutarde, animalisation… L’écrivain et éditeur Eric Hazan nous propose un petit journal de l’infamie colonialiste et raciste, au fil des années qui se terminent par le chiffre 1.

     

    Au lieu d’essayer de commenter l’actualité, j’ai préféré regarder en arrière, chercher l’inspiration dans les années du XXe siècle qui, comme la nôtre, se terminent par le chiffre 1. Et je n’ai pas été déçu, comme on dit, du voyage.

    1911

    Sur un pays qui ne s’appelait pas encore la Libye, d’un avion italien fut larguée une bombe : c’était le premier bombardement aérien dans l’histoire de l’humanité. En septembre, l’Italie avait fait, en bonne dernière, son entrée dans la course impérialiste. L’Afrique ayant été depuis longtemps partagée entre les grandes puissances européennes, il ne lui restait plus que la Tripolitaine, débris lointain de l’empire ottoman. La flotte italienne arriva en vue de Tripoli le 25 septembre et les canons du cuirassé Vittorio- Emanuele écrasèrent ce qui n’était qu’un oasis dans le désert. Les troupes débarquées à Tobrouk s’emparèrent facilement du littoral, mais la résistance, animée par des officiers turcs parmi lesquels Mustafa Kemal, le futur Atatürk, s’organisa autour de Benghazi.

    Le corps expéditionnaire italien, grossi jusqu’à compter près de 100 000 hommes, avait du mal à s’imposer face aux Arabes et aux Bédouins, et c’est alors que l’idée germa d’envoyer des avions larguer des bombes sur les combattants et la population civile. Ainsi, la Tripolitaine s’ouvrait enfin à la civilisation, dont elle n’est du reste pas encore sortie.

    1921

    Le 21 juillet de cette année fut une journée retentissante  : une armée espagnole forte de 60 000 hommes écrabouillée par quelques milliers de paysans dans le Rif, bande montagneuse dans le nord du Maroc. Cette déroute d’Anoual (plus de 15 000 hommes tués ou blessés, des dizaines de canons, des centaines de mitrailleuses prises par les Rifains, le suicide du général espagnol Fernandez Silvestre) était la première victoire d’une troupe « indigène » contre une armée occidentale.............

     

    Par Eric Hazan| 13 juillet 2011

     

    /www.regards.fr/politique/anniversaires-infames

    Publié dans Petites annonces

    Commenter cet article