Agrég d'Histoire : si on planchait sur le Twitter de Toutankhamon ?

Publié le par desirsdavenirparis5

 

 

Cela fait plusieurs jours déjà qu'une polémique agite le cercle fermé de l'université française et de son dit concours d'excellence. L'agrégation d'Histoire, qui est un concours du second degré de l'enseignement, dont les écrits ont eu lieu du 12 au 15 avril, constitue tout autant le rite d'initiation vers le monde de la recherche, l'outil quasi indispensable pour espérer accéder au métier d'historien.

Les deux dissertations d'Histoire et celle de géographie entourent l'épreuve du commentaire de document, exercice de base de tout apprenti historien. Seulement, le texte d'histoire médiévale sur lequel nous avons dû plancher s'avère ne pas être authentique puisqu'il s'agit d'un récit fictif du XXe siècle, de l'érudit (à lui, on ne peut pas reprocher de ne pas avoir consulté les sources originales) et curé Palémon Glorieux.

Le vendredi 20 mai, des camarades, pour le moins assidus lecteurs du forum Passion-Histoire.net, diffusaient l'information, et le jour même les enseignants – depuis quand savaient-ils ? – confirmaient, gênés.

Premier symptôme d'une rupture claire entre des candidats tenus à l'écart et le milieu des enseignants-chercheurs, qui auraient préféré que rien ne se sache. Quant à ceux qui disent qu'il aurait été possible de déceler des anachronismes, nous émettons de sérieux doutes.

PLAN

Le roi des Romains, futur empereur ? Pas un indice

Plus assez de temps.

Luc Chatel pour un maintien… absurde

La pratique de l'Histoire, tournée en ridicule


www.rue89.com/2011/05/24/agreg-dhistoire-si-on-planchait-sur-le-twitter-de-toutankhamon-205743

Commenter cet article