À Jaffa, les absents ont toujours tort

Publié le par desirsdavenirparis5

À la lecture de cet article, un profond malaise. Une impression, pour « la loi des Absents » et ces calculs froids («  trois absents sur sept (...) par conséquent l’Etat possédait 40% de sa superficie »), de « déjà entendu » à défaut de « déjà vu » : c’était il y a près de 70 ans en Europe, en France. Comme le dit l’avocat de la famille Shaya : «  Dans l'Israël d'aujourd'hui, avec la droitisation de la société et l'arrivée au pouvoir d'une génération qui n'a pas connu 48, la honte est en passe de disparaître. ». On ne peut que le déplorer.

Un fait intéressant aussi : ce sont les arabes qui sont visés par les juifs israeliens aujourdhui comme en 1950, pas seulement les musulmans : Salim Khoury Shaya était archimandrite (recteur-« curé » d’une importante paroisse) grec othodoxe


www.desirsdavenir-paris15.org/article-a-jaffa-les-absents-ont-toujours-tort-52809168.html

Publié dans Proche-Orient

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article