Le protectionnisme:une solution pour enrayer la crise en Europe ?

Publié le par desirsdavenirparis5

LE BILLET DE CAROLINE WERKOFF
Depuis l’automne 2008, les économistes et essayistes « protectionnistes » ont le vent en poupe dans les medias.
Les solutions qu’ils proposent sont somme toute assez simples : si l’Europe érige à ses frontières des barrières douanières, la production industrielle européenne sera protégée, les emplois ne seront plus menacés, la croissance sera donc relancée, et notre économie sauvée.  Théorie vertueuse en effet, mais qui laisse perplexe à plusieurs égards : comment les consommateurs accepteraient-ils de payer plus cher du jour au lendemain des biens de consommation qui étaient devenus bon marché comme les vêtements ? Est-il moralement acceptable d’empêcher le développement de pays émergents en refusant d’acheter ce qu’ils produisent ?

A ces questions, et à d’autres encore, les protectionnistes répondent par des semi- propositions ou des esquives. Mais ce qui est finalement le plus étonnant dans cette histoire de débat autour du protectionnisme, c’est qu’il ne semble intéresser et n’agiter essentiellement aujourd’hui en Europe que les Français. Pour exemple, je vous conseille de consulter le site Pour un protectionnisme européen (www.protectionnisme.eu). Vous verrez que tous les intervenants du site, les membres du conseil scientifique… sont tous français ! Ce qui est tout de même étonnant.

Pour ces Français, la France n’a jamais été un pays commerçant et n’aurait définitivement pas les armes pour se battre contre les Chinois, les Indiens, les Brésiliens…
Finalement, ces protecteurs ont une vision très française de L’Europe, mais comme les barrières étatiques n’ont plus grand sens, il parlent d’Europe, comme d’une base arrière, d’un Hinterland français, vision géopolitique qui laisse perplexe…

Caroline Werkoff, 10 Février 2009

Publié dans Entreprises- Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article