2012 : non, le Front national ne serait pas une banale alternance

Publié le par desirsdavenirparis5

  •  

  

Le Front national cherche aujourd'hui à se donner l'image d'un parti politique comme les autres, respectueux des principes républicains et jouant le jeu normal des procédures démocratiques. Bien plus, il se veut le champion de la démocratie.

On en viendrait presque à penser : « Pourquoi ne pas essayer ? Si ça ne marche pas, on renverra le FN dans l'opposition dans cinq ans. » Pari dangereux.

En effet, l'application du programme du FN :

  • remettrait en cause certains principes fondateurs de notre République,
  • bouleverserait le fonctionnement de notre démocratie,
  • mettrait la France au ban des nations.

Certaines de ces évolutions seraient difficilement réversibles.

 Plusieurs propositions du FN sont contraires :  

·       à des principes constitutionnels,

·       aux traités européens,

·       à d'autres conventions internationales ratifiées par la France.


 Les conséquences de l'arrivée au pouvoir du FN au plan international seraient graves.


 Au plan interne, l'arrivée du FN au pouvoir conduirait à une remise en cause profonde des principes et du fonctionnement de la République française.

.


Par APRF | Agence de prévention du risque fron... | 16/06/2011 | 16H35

www.rue89.com/2011/06/16/2012-non-le-front-national-ne-serait-pas-une-banale-alternance-209465

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article